Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Bonnes adresses >  Nos sites préférés  >  L’Observatoire des papillons

Article publié le 11 juillet 2012 et visité 3330 fois.
Noé

Chers amis jardiniers, nous savons que votre intimité avec la nature fait de vous les premiers concernés par les problèmes d’environnement et en particulier par les déséquilibres qui résultent de la raréfaction de certaines espèces animales.

Les insectes, et plus particulièrement les papillons, ne trouvent plus littéralement où se poser ! Les herbicides détruisent les plantes sur lesquelles ils pondent ; les pesticides viennent à bout des chenilles qui sont passées à travers les mailles du filet ! A l’inverse, certaines espèces pullulent momentanément par destruction de leur prédateurs naturels. Pourtant, sans chenilles ( qui grignotent, qui grignotent...soyons indulgents), pas de papillons ! Plus de danses virevoltantes au-dessus de nos massifs !

Sous l’égide du Muséum d’Histoire Naturelle, une grande enquête scientifique s’est mise en place depuis quelques années, à laquelle chacun d’entre vous peut participer : le comptage des papillons dans les jardins.
Chaque mois, notez combien vous avez vu d’une même variété en une seule fois et retenez le chiffre le plus élevé. Tout vous est expliqué sur le site de Noé, sur lequel, après inscription, vous pourrez régulièrement enregistrer vos observations, télécharger ou imprimer des fiches d’identification et de comptage.
D’autres enquêtes sont également en cours : escargots, coléoptères... etc

Vous aurez la satisfaction, non seulement d’aider les scientifiques à cerner les problèmes actuels, mais aussi de vous familiariser avec ces êtres féeriques que sont les papillons. Obligés de les observer attentivement pour les reconnaître, vous les découvrirez avec un oeil neuf. Un petit conseil pratique : si vous le pouvez, faites une photo quand ils se posent ; l’identification vous en sera facilitée.

Compte-rendu 2008 des premiers résultats de l’enquête

Alors, dès les premiers soleils, courrez derrière les papillons... et pour vous endormir, vous n’aurez plus besoin de compter les moutons !

Sylvie

En photo : Un Flambé ou Iphiclides podalirius. On peut voir ce très grand et très beau papillon de Mai à Juillet. Il peut être confondu avec le Machaon, auquel il ressemble beaucoup. Les chenilles vivent sur l’épine noire, l’aubépine, les arbres fruitiers...etc

forum sur cet article (pas de message)