Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Les Savoir-faire du jardinier >  La Culture des Chrysanthèmes (1ère partie)

Article publié le 27 mars 2008 et visité 9839 fois.
Le bouturage

Le Conservatoire national du chrysanthème de St Jean de Braye organise chaque année à l’automne une exposition sur cette magnifique fleur, réalisée à partir des plus belles potées d’adhérents soucieux de mettre en pratique les conseils dispensés. Moyennant une adhésion, on peut bénéficier au printemps de 9 boutures et de 3 séances de conseils, deux ingrédients indispensables pour devenir imbattable dans l’art de la culture du chrysanthème !

Comme vous pouvez vous en douter les Jardingues étaient au rendez-vous de cette première séance de sensibilisation organisée le 15 mars dernier, et sous le regard attentionné de Carmel (et oui elle était là aussi), on nous a accompagné dans la culture du chrysanthème, mettant ainsi modestement à profit les précieux conseils notés dans nos carnets et que nous avons essayé de retenir.

Mais au fait, connaissez-vous les secrets du chrysanthème ?

Cette plante annuelle appartient à la famille des Asteraceae (anciennement composacées), famille de plantes à fleurs monopétales à capitules soudées en tube à la base. Certaines espèces sont cultivées comme plantes d’ornement, la plus connue étant le chrysanthème d’automne, qui fleurit uniquement lorsque les jours sont plus courts que les nuits. C’est donc sur lui que nous allons jeter notre dévolu.

 ?????Chrysanthème ??????? signifie ?????fleur d’or ???????. Ces soleils multicolores rayonnent de tous les feux de l’automne en pleine terre, en pots, au jardin comme sur les balcons, jusqu’à l’entrée de l’hiver à un moment de l’année où beaucoup d’autres plantes s’effacent ! De formes variées, on distingue la fleur incurvée, l’échevelée, la rayonnante, la boule, la spider...conduites en hautes tiges, composant des jardins, des cascades...

Si en France, le chrysanthème baptisé ?????marguerite des morts ??????? a une connotation triste car associé aux cimetières, le Japon en a fait une fleur sacrée, devenue symbole de la famille impériale ; On la retrouve sur le sceau impérial.

Alors maintenant, tous à nos tabliers, et partons pour la 1ère étape, que nous appelons :

LE BOUTURAGE

Au préalable, vous vous serez procuré du terreau de semis, qui est sans engrais et très léger (genre traysubstrat) :
La période de bouturage s’étale généralement de février à avril. Pour garder les caractéristiques génétiques de la plante, il convient de prélever les boutures sur des pieds de 3 ans maximum.

1 - prélever les boutures sur des jeunes pousses de la base des pieds-mères ;

2 - couper la tige sous un noeud ou oeil et retirer les feuilles inférieures. Un seul oeil est suffisant. On peut faire plusieurs boutures sur une même tige à condition d’avoir un oeil à chaque extrémité de la bouture. Elle est prête ;

3 - la repiquer dans un petit godet préalablement rempli de terreau de semis légèrement tassé. A l’aide d’un objet pointu faire un petit trou près du bord du godet et y mettre la tige. Tasser suffisamment la terre pour que l’oeil soit bien en contact ;

4 - arroser une seule fois et mettre la culture sous plastique, dite "à l’étouffée" dans un endroit éclairé, mais sans soleil direct.

L’enracinement se fait en trois semaines environ.

2e étape : LE REMPOTAGE->L’aventure continue début mai...

Marie-Thérèse et Christian

forum sur cet article (2 messages)