Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Galerie de portraits >  Redoutable Ambroisie

Article publié le 31 août 2010 et visité 2952 fois.

Les plantes ne sont pas toujours nos alliées : derrière ce nom enchanteur, ambroisie, qui évoque la nourriture favorite des dieux de l’Olympe, source d’immortalité, se cache une dangereuse envahisseuse venue d’ailleurs.

Comme la Caulerpa taxifolia, (algue échappée, dit-on, des aquariums de Monaco, qui colonise les fonds méditerranéens et asphyxie la flore environnante), AMBROSIA ARTEMISIIFOLIA ne poussait pas naturellement dans nos contrées avant que les déplacements des hommes ne l’entraîne à leur suite (elle vient d’Amérique du Nord). On dit qu’elle s’est répandue pendant la 1ère Guerre mondiale par le fourrage pour les chevaux importé par les américains.

Comment la reconnaître ?

Comme son nom latin le suggère, elle évoque d’assez près une armoise fine et découpée, mais elle s’en distingue par un feuillage vert sur les deux faces ( la feuille d’armoise a un revers argenté). Les tiges sont velues. Elle peut atteindre 1 m de hauteur au moment de la floraison, caractérisée par des épis allongés de petits boutons verdâtres.

Pourquoi s’en méfier ?

A cause du pollen qui cause de redoutables allergies de type rhume des foins entre août et octobre. Dans les régions colonisées (principalement le sud-est de la France), les allergies touchent jusqu’à 10% de la population, avec des conséquences parfois mortelles. C’est pourquoi on a décidé de lutter contre l’expansion de cette plante considérée comme nuisible.

Au Québec, on la surnomme "herbe à poux" et elle est l’objet depuis longtemps de campagnes d’arrachage. Elle a fait son apparition dans le Val de Loire ( c’est d’ailleurs Brigitte, qui nous a fourni cette photo prise dans son jardin pour nous alerter) et si vous la rencontrez, il faut signaler sa présence et la détruire !

Pour cela, connectez-vous au site qui lui est consacré, où vous trouverez de plus amples informations pour l’identifier sans erreur et suivre la progression de cette migrante.

Sylvie

forum sur cet article (3 messages)