Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Fourre-tout >  Les Robots se mettent au vert

Article publié le 1er avril 2008 et visité 1973 fois.
mardi 1er avril 2008

Bientèt du neuf dans l’univers feutré de nos jardins : les robots arrivent ! Ce n’est déjà plus de la Science-fiction, ; un humanoïde de ce type est déjà disponible au Japon.

C’est le premier d’une liste qui pourrait être longue et qui soulagera bien des dos meurtris par les nombreux travaux de printemps : le robot qui passe la tondeuse tout seul !

Non, vous ne rêvez pas ! Inspiré du modèle d’aspirateur que l’on programme et qui évite les meubles, se promenant seul dans les pièces à la recherche des poussières, miettes ou poils de chien, les concepteurs ont eu l’idée d’adapter un modèle pour le jardin. Il sait ramasser (par exemple les feuilles), mais surtout, il tond !

La tonte étant la corvée répétitive la plus ingrate, il était logique de commencer par là. Après une programmation qui ne vous prendra que quelques soirées (espérons que le mode d’emploi soit pour une fois correctement traduit), vous pourrez l’adapter à votre propre environnement et vous le verrez avec stupéfaction promener sa lame coupante des heures entières sans marque de fatigue. Seule la durée des batteries rechargeables semble encore un peu juste. Sinon, son "look" est tout à fait satisfaisant : connaissant les goûts passéistes des jardiniers, on ne lui pas donné l’allure d’un héros de la Guerre des étoiles, mais une apparence très humaine, avec bras et jambes, et une bonne tête rieuse. Des accessoires sont même prévus (en option) pour compléter le portrait : chapeau effiloché, tablier vert à poches, sabots de bois d’où dépasse un peu de paille, une façon de lui donner un air plus sympathique et plus campagnard. Les premiers se sont arrachés au Japon.

Connaîtrons-nous le même engouement ? On peut le penser, car bien que fort cher, il n’est ni polluant, ni bruyant et ses batteries sont rechargeables par capteurs solaires. Que des avantages en somme !

Etes-vous prêts à adopter ce nouveau compagnon ? La publicité bien sûr ne mentionne pas d’erreur d’aiguillage, mais il faut bien s’attendre, surtout au début, à quelques bavures... et accepter quelques massifs décapités... avant que son travail ne soit parfaitement... robotisé !

Sylvie

POISSON D’AVRIL !

En écrivant cet article, je ne savais pas encore que de tel robots existaient vraiment (voir par exemple "Mon Jardin, Ma Maison " d’Avril 2008). Ils n’ont pas l’aspect d’un jardinier d’antan, mais d’un gros aspirateur ! Inutile de vous dire que j’ai cru rêver ! Et mon poisson ... tombe à l’eau !

forum sur cet article (1 message)