Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Plantes et les jardins en littérature >  Plante du désert

Article publié le 9 novembre et visité 2529 fois.

Théodore Monod (1902- 2000) est bien connu pour l’exploration du Sahara, mais on sait peut-être moins qu’il fut océanographe, naturaliste et botaniste attaché au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris.

Dans "Méharées" (1937), il nous livre des descriptions précises, dans un style hâché et méthodique, qui n’en est pas moins d’une grande poésie.

« Le Soudan* approche, avec une steppe désolée, misérable nudité tondue, teigneuse, grise, sale, informe, sans grandeur, maigrement semée d’herbes sèches et de pailles jaunies.

A In Tassit, vraie forêt de Calotropis , asclépiadacée arborescente, plante admirable de vigueur, de netteté, de franchise ; port résolument dressé, sans rameaux rampants ou étalés ; feuilles entières, arrondies, épaisses, charnues, vernies et comme laquées d’un vert très légèrement bleuté ; fleurs en corymbes terminaux, de velours mauve découpé avec décision, sans bavures, sans fioritures ; odeur parfumée ; fruit globuleux, allongé, vert, puis jaunâtre, contenant rangées à la façon des écailles d’un poisson, les graines argentées d’abord, puis brunâtres, gainées de peau de daim ; chaque graine porte elle-même une aigrette de poils fins dont la réunion dans le fruit constitue une bourre pelucheuse et douce, soie brillante qui s’envole en légers flocons. »

*Soudan français : actuel Mali

Au cours d’une mission en Afghanistan Jean-Marie PELT (1933-2015) a lui aussi été surpris par la vigueur des Calotropis :

Le Calotropis est partout chez lui dans ces déserts : ses tiges et ses feuilles charnues, gonflées de suc, lui donnent un air de santé et de prospérité parfaitement insolite dans les zones arides. Lui aussi est toxique, mais son port majestueux et son insolente beauté, tout comme l’étrange architecture de ses fleurs, lui font pardonner son agressivité.

Extrait de "Carnets de voyage d’un botaniste", 2013

Pour en savoir plus sur cette plante aux nombreux usages

Voir aussi les photos du diaporama

forum sur cet article (pas de message)