Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Les jardins des adhérents

Agenda

Bourse d’échanges

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Recettes de Tante Rose >  Confiture d’amélanchier

Article publié le 8 avril et visité 17336 fois.

L’année 2009 a été une année à fruits. Les pluies abondantes, puis la chaleur, les ont fait grossir à vue d’oeil.
Quand les arbres croûlent, pensez à supprimer des fruits avant que les branches ne cassent.

Jamais les baies d’amélanchier, les amélanches, n’ont été aussi nombreuses ni aussi grosses. C’est le moment de cueillir et de mettre en confiture ces petits fruits sucrés et juteux, qui certes n’ont pas le fruité des groseilles ou des cassis, mais méritent d’être ramassés, car ils sont gage de santé (riches en fer et en cuivre, en antioxydants).

Les indiens du Canada consomment depuis toujours les baies bleues de l’Amélanchier canadensis*, qu’ils nomment "saskatoon." Les Sioux les faisaient sécher pour être consommés avec le pemmican (viande séchée).

Ce fruit reste populaire au Canada où on le consomme en tartinade (à étendre sur du pain), confitures ou compotes, ajoutées au jus d’un rèti ou d’un ragoût.

Confitures d’amélanches

Pour 2 à 3 pots, cueillir 1 kg de baies bien mûres et les laver.

- Les faire éclater à couvert par une courte ébullition (5 mn) avec 25 cl d’eau.

- Ecraser au presse-purée, puis recueillir le maximun de jus et de pulpe à travers un chinois, ou bien passer au moulin à légume grille très fine (il faut éliminer pépins et peaux).

- Peser le jus recueilli : 400 gr environ pour 1 kg de baies fraîches. Peser 300 gr de sucre cristallisé.

- Mélanger 1/2 sachet de "Vitpris", (gélifiant du commerce) soit 20 gr, avec 3 cuillérées de sucre pris sur les 300 gr préparés.

- Mettre le jus à chauffer additionné du jus d’un demi citron et dès qu’il bout, ajouter le mélange sucre + vitpris. Compter 1 mn d’ébullition, pas plus ! Tourner sans arrêt avec une cuillère en bois.

- Ajouter le sucre restant, et compter 2 mn maxi à partir de la reprise de l’ébullition en tournant toujours . C’est fini !

Mettre en pot immédiatement.

Cette recette rapide peut être appliquée aux cassis et aux groseilles, (pour les groseilles 15cl d’eau suffisent au début et diviser la quantité de gélifiant par 2).

Au gain de temps s’ajoute pour cette recette le très grand avantage de conserver au mieux la saveur et les vitamines des fruits.

Sylvie

* Cet arbre de petit taille (3 à 5 m) présente trois moments intéressants dans l’année, ce qui est rare : la floraison blanche du printemps, les fruits en été, puis la très belle coloration orange des feuilles en automne. Qui dit mieux !

forum sur cet article (pas de message)