Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Les Savoir-faire du jardinier >  Ecussonnage d’un rosier

Article publié le 5 avril et visité 8250 fois.
1er cours d’initiation chez Francia

La bonne période pour ce travail est le mois de juillet.

1 - Prélever un écusson

- Couper un rameau de l’année qui a déjà fleuri. Il est dit "semi-aoûté " parce qu’il commence à avoir la consistance du jeune bois (encore vert mais ni élastique, ni ligneux). Couper les feuilles en ne gardant qu’un demi centimètre de pétiole.

- Tenir le rameau tête en bas et découper une parcelle de bois contenant un oeil (sans l’entamer !) en gardant un cm en haut et deux cm en bas. Tirez sur l’écorce pour finir de la détacher. Retourner le morceau prélevé et enlever avec précaution le bois qui colle encore à l’écusson. L’écusson n’est plus alors constitué que de l’écorce verte munie de l’oeil, un petit bouton vert à l’intérieur de l’écusson.

2 - Préparer le porte greffe

Le porte greffe est ici un Rosa canina ou églantier.
- Coucher partiellement la plante au sol en la maintenant avec votre pied.
- Gratter légèrement l’écorce avec le dos du greffoir sur 4 cm, sans entamer l’aubier.
- Faire une incision en "T" de bas en haut (3 cm) puis de gauche à droite (1,5 cm), sans entamer le bois dessous.

3 - Greffer

Il faut procéder très rapidement, afin que l’écusson ne sèche pas.

- Ecarter franchement les deux parties de la fente avec la spatule du greffoir.
- Glisser le greffon (oeil en haut !) jusqu’au fond de la fente en le tenant par le pétiole et ramener les bords autour. Couper l’excédent d’écorce de l’écusson au ras de la tête du T.
- Ligaturer solidement en recouvrant le tout avec un ruban de papier cellophane mouillé : on fixe la bande en emprisonnant le départ en bas près du sol. Pour terminer, on fait passer la bande sous le dernier tour pour la coincer.
- Etiqueter la plante pour garder le nom de la variété greffée.

L’oeil va rester "dormant".

Remarque : On greffe au vent dominant : plus tard le vent va appuyer les jeunes pousses sur le talon du porte greffe. Les tiges encore fragiles à la base peuvent en effet casser en cas de bourrasque.

4 - Surveiller le rosier

Le Rosa canina sera arrosé pendant l’été et en février, on coupera toutes ses branches au-dessus de l’écusson, qui a eu huit mois pour se souder au porte-greffe.

L’oeil va alors faire éclater la céllophane en commençant sa croissance. On pincera 3 ou 4 fois les jeunes rameaux pour constituer la charpente du nouveau rosier.

Veiller à éliminer les gourmands s’il s’en trouve. Les pousses ne doivent partir que du seul point de greffe.

Les premières fleurs apparaîtront en juillet de l’année suivante, soit un an après l’écussonnage.

18 mois plus tard, le rosier pourra être transplanté !

Si tous les participants ne voient pas leur rosier fleurir, nous aurons tous approché au plus près le travail des rosiéristes grâce à cet atelier dispensé avec efficacité et pédagogie par Francia Thauvin et sa fille Flora.
Un très grand merci à toutes les deux.

Carmel et Sylvie

forum sur cet article (pas de message)