Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Fourre-tout >  Oiseaux de nos jardins 1, généralités

Article publié le 9 janvier 2013 et visité 2760 fois.

Conférence du 30 septembre 2012 par Nicole, Martine et Denys dans le cadre du week-end d’automne des Jardingues.

LES OISEAUX DANS LES JARDINS

Nous avons répondu avec plaisir à la demande des Jardingues de vous présenter une petite conférence sur les oiseaux des jardins. Mais sachez que nous ne sommes pas des spécialistes, mais simplement des passionnés d’oiseaux, ornithologues amateurs et aussi des amoureux des jardins.

Nous allons vous montrer les principaux oiseaux que nous pouvons rencontrer dans les jardins, comment nous pouvons les aider en période d’hiver (avec les mangeoires), comment les aider à se reproduire en leur proposant des nichoirs, comment les protéger avec les refuges LPO (Ligue de Protection des Oiseaux.

- Parmi les passereaux, certains sont exclusivement insectivores et vont aller trouver leur nourriture sous des cieux plus cléments, ce sont les migrateurs, telles les hirondelles, qui partent en Afrique à la mauvaise saison.

Certains, quoique insectivores, peuvent changer de régime alimentaire en hiver et avoir une alimentation à base de fruits et de graines, telles les mésanges.

Certains insectivores fouineurs comme le rouge gorge, le troglodyte, l’accenteur mouchet savent dénicher les invertébrés en hibernation sous la mousse ou cachés derrière une écorce.

Les insectivores sont des oiseaux à bec fin et pointu , qui mangent toutes sortes d’insectes, pucerons, cochenilles, larves....

- D’autres passereaux sont granivores , tels les verdiers, et ont des becs trapus et coniques.

- Restent les omnivores , pics, geais, pies et autres corvidés, qui varient leur menu en fonction de la nourriture disponible.

En hiver, les oiseaux sont très vulnérables et craignent les grands froids. La mortalité est importante surtout chez les oiseaux nés dans l’année :
80 % des mésanges peuvent disparaître en quelques semaines lorsque les températures sont très basses.

C’est en installant des mangeoires dans le jardin et en pratiquant le nourrissage hivernal que l’on peut aider les oiseaux.

Dans un jardin, la seule nourriture artificielle disposée ne suffit pas et il est important de préserver une végétation, source essentielle d’insectes, de fruits et de baies notamment.
Les baies de la haie seront appréciées de même que les graines des herbes folles, si elles n’ont pas été coupées.
La plantation de certains arbustes est idéale : le sureau, le houx, l’aubépine, le fusain, le lierre. Il est bon de laisser les graines de fleurs fanées en ne les coupant pas trop tèt.
Chacun ici sait que les haies champêtres sont toujours préférables pour la biodiversité que les haies de thuyas ou autres lauriers.
Les tournesols sont des mangeoires sur pied.

Les espèces visibles dans un jardin ne sont pas partout les mêmes. Cela dépend de l’environnement du jardin : mésanges charbonnière et bleue, moineau domestique, étourneau-sansonnet et verdier d’Europe sont les espèces les plus communes.

Si le jardin est dans un habitat boisé, il sera possible d’observer le pic épeiche, la sittelle torchepot, la mésange noire et la mésange à longue queue.

Si le jardin est bordé de haies, on pourra voir le merle noir, l’accenteur mouchet.

Suite de la conférence sur les oiseaux :

Nourrir les oiseaux du jardin 2

Oiseaux de nos jardins 3 : photos des espèces rencontrées

Oiseaux de nos jardins 4 : Les nichoirs

forum sur cet article (pas de message)