Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Plantes et les jardins en littérature >  Le jardin, une oasis de poésie ?

Article publié le 15 mars et visité 2428 fois.

... Pas toujours si l’on en croit la déception de "Ces Dames aux chapeaux verts", petit roman à succès de Germaine ACREMANT paru en 1921.

M. Ulysse Hyacinthe, vieil enseignant célibataire, invite les trois soeurs, Telcide, Jeanne et Marie, ainsi que leur jeune cousine Arlette, à visiter son jardin :

«  " - Je suis persuadée, s’écrie Marie, que votre jardin est un paradis avec des aubépines, des roses, des géraniums, des marguerites géantes.

- Je ne vous répond pas. Je veux que vous ayez la surprise...

- Quelle chaleur ! soupire Telcide. C’est certainement aujourd’hui le jour le plus chaud de l’année !"

Elle s’évente avec son mouchoir, cependant que M. Ulysse entre en lutte avec un essaim de mouches, qui vraisemblablement, du plus haut du ciel, a vu briller son nez comme un phare :

-" Enfin nous y sommes ! déclare-t-il soudain, devant une haie vulgaire et mal taillée. Voici mon domaine... Ah ! les sales mouches ! Faites quelques pas. Levez les yeux. Qu’apercevez vous ?" [...]

La porte du jardin s’ouvre en arrachant des branches et en grinçant. Telcide, Jeanne et Marie s’attendent à pénétrer sous des charmilles embaumantes. Elles se trouvent devant un terrain si exclusivement potager qu’avec ses carrés, ses rectangles de diverses couleurs, il ressemble à un grand jeu. Dans un coin, à l’ombre de deux marronniers, il y a une cabane. M. Hyacinthe la leur présente :

-" Mesdemoiselles, avant de visiter mon jardinet, vous allez connaître ma maisonnette..."

Ces mots, rapetissant les choses, sont extrêmement comiques, prononcés par une voix formidablement grave.

- "Je vous précède afin de vous ouvrir la porte."

En file indienne, car les chemins sont très peu larges, les trois soeurs et Arlette s’avancent en désignant du doigt les légumes qu’elles reconnaissent :

- "Voici des carottes, du cerfeuil, des pommes de terre..."

Telcide et Jeanne sont en désaccord au sujet d’une plante verte assez mince et courte :

-" C’est du blé, prétend Telcide.

- C’est de l’avoine, affirme Jeanne.

- C’est une mauvaise herbe !" tranche le professeur.  »

Photo : "L’Ile Verte" dans La Vallée aux Loups (Châtenay-Malabry) est un domaine laissé longtemps à l’abandon, où la nature a repris ses droits. Une récente mise en valeur rend à cet endroit romantique toute sa poésie. Fin juin la floraison des rosiers lianes est un éblouissement.

forum sur cet article (pas de message)