Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

ACCUEIL >  Les Curiosités du jardin

Dans une petite auge en (fausse) pierre nous pouvons recréer le décor miniature de la flore de montagne. L’osier se prête à bien des torsions et contorsions. En voici un exemple original qui peut donner des idées à nos vanniers amateurs... Fascinante empreinte d’un oiseau qui s’est jeté dans une fenêtre et très talentueuse photo de mon amie Danièle. Envoyée par Danièle cette photo montage de chats topiaires géantes est l’œuvre d’un artiste surréaliste anglais, Richard SAUNDERS. Mais d’aucuns s’y sont fait prendre, croyant ce cliché réalisé dans un vrai jardin, d’autant qu’un certain nombre de photos du même type circulent sur la toile mettant en scène ces énormes chats. Un joli petit chien peut-il ressembler à une grenouille quand il boit ? Il semblerait ! A moins que ce ne soit l’inverse... Amusant rapprochement d’attitudes saisi par Pierre, à qui l’ont doit de si beaux reportages. Des massifs roulants selon Claudine, qui a saisi ce cliché au vol ! Tout au moins préparation active des décorations pour les Fêtes de Jeanne D’Arc, rouge et blanc cette année, comme ceux qui ont visité le Centre de Production Horticole ont pu le voir. Osez le Même les figues cherchent à se singulariser ! Maman et bébé...ou concurrence déloyale ? (photo de Didier). Bel exemple de mimétisme, cette chenille, Amphipyrea pyramidea, se confond avec les jeunes feuilles d’un lilas microphylla. Elle donnera naissance à un papillon de nuit aux couleurs ternes. Cette vaillante petite mésange déloge une chenille processionnaire de son cocon (agrandir la photo pour mieux voir). Les oiseaux ont fort à faire pour nous débarrasser de ces dangereuses et envahissantes chenilles ! Cherchez l’intruse ! Les voeux de notre président. Faire de la colle forte : c’est la stratégie originale qu’a trouvé le gui pour disséminer ses graines ! Photo-montage de Daniel. Avez-vous déjà observé ce curieux insecte colérique ? C’est le Staphylin noir, Ocypus olens, dit Comme les Japonais vous souhaiteriez peut-être acheter une pastèque carrée ? Plus facile à ranger dans le frigo ! Ou si vous êtes romantique, vous la choisiriez en forme de coeur... mais il faut y mettre le prix. Celles-ci, destinées à la décoration, ne sont même pas bonnes à manger ! Connaissez-vous l’art du Une belle sauterelle verte Quand La Poste allie humour et poésie ! J’ai failli le tailler avec les branches mortes du rosier ! Ce phasme, encore appelé Collection de fruits d’automne présentés dans de vieux pots de terre cuite. Arboretum de La Sedelle Armé d’énormes épines, de quoi le Gleditsia japonica delavayi cherche-t-il à se défendre ? Photo prise à l’Arboretum de Segrez. L’Argiope frelon, Argiope bruennichi, est d’une taille et d’une couleur spectaculaires. Les scientifiques expliquent mal la présence du Bien modeste, ce petit Bien installé dans sa niche comme l’idole d’un temple, ce petit éléphant de terre cuite reçoit la visite d’une douce amie. (Jardins du Plessis Sasnières) Saviez-vous qu’il existe un jasmin rose ? Son feuillage est vert doré, il pousse avec l’exubérence de son cousin aux fleurs blanches, mais le parfum est beaucoup moins présent. Le plant de cette photo, issu de la bouture d’un rameau minuscule, s’envole maintenant vers les hauteurs ! Cure de jouvence printanière, dépuratif, êtes-vous prêts à prendre de la sève de bouleau (1 petit verre par jour) ? Si oui, rien de plus simple comme vous pouvez le voir sur la photo de Didier. Chez nous, une branche élaguée pleure comme un robinet mal fermé et je récupère un liquide transparent et doucâtre, pure comme de l’eau de roche ! Les sols gorgés d’eau restituent aux arbres autant de sève que nécessaire, alors osez un petit prélèvement ! Chez Monique vases à fleurs, pots de terre ou cache-pots composent un cabinet de curiosités qu’on admire comme un tableau. Un âne fabriqué en grillage à poule ! Qui voudrait s’y essayer cet hiver ? Photo prise à Jersey à proximité du jardin de Judith Quérée. Daniel a réuni des orchidées sauvages dans ce bouquet champêtre cueilli dans le Lot. C’est en imitant le corps d’un insecte que l’ophrys abeille trompe son monde : elle attire ainsi les pollinisateurs. Les envolées d’un volubilis (Ipomea quamoclit cardinalis) marié aux volutes de métal d’une grille en fer forgé. Mais quelle est donc cette jolie chenille qui grignotte tranquillement une linaire rose ? Saurez-vous nous le dire ? La même vue de plus près... Une tillandsia qui fleurit, ce n’est pas si rare, mais qui fait un plumet de graines, c’est moins courant ! Merci à l’habile photographe qui a saisi cet instant unique ! Une araignée blanche, araignée crabe ou tomise (Misumena vatia). Dissimulée dans le coeur des fleurs, elle attend patiemment l’insecte pollinisateur pour l’attaquer et s’en repaître ! Elle a aussi la faculté d’adapter la couleur de son corps à la couleur du support sur lequel elle se trouve. L’élégante aurait-elle revêtu sa robe nuptiale ? Pas du tout !
Maman et bébé...ou concurrence déloyale ? (photo de Didier).