Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Plantes et les jardins en littérature >  En Corée, la récolte du thé

Article publié le 5 mai 2011 et visité 2466 fois.

« On cueillait le thé quatre fois dans l’année.

La première fois, c’était en avril, après les premières pluies du printemps, quand s’achève la floraison des pruniers ; c’est à cette période qu’on obtenait les meilleures feuilles, aussi délicates que des "langues d’oisillons", comme on appelle ce type de thé.

La deuxième fois, c’était en juin : le volume récolté était plus important ; les feuilles, parvenues à maturité, supportaient une fermentation accrue et donnaient une boisson au goût plus prononcé.

La troisième cueillette se faisait en août ; les feuilles, qui avaient emmagasiné l’énergie yang d’un soleil puissant, du vent et de la pluie, donnaient une fois séchées un thé robuste, idéal pour affronter le yin de l’hiver.

La dernière récolte avait lieu en octobre ; très inférieure aux autres, aussi bien en volume qu’en qualité, elle venait à point pour faire la soudure avec la nouvelle saison. Au dire des amateurs, les feuilles conservaient néanmoins une saveur toute particulière, lorsqu’elles avaient bien séché au soleil de l’automne finissant. »

Extrait de "Shim Chong, fille vendue", beau roman de HWANG SOK-YONG, qui raconte les vicissitudes d’une orpheline, victime du trafic mafieux des enfants en Asie du sud est au 19è siècle.

En photo : cultures de thé à Madagascar. Le thé est un arbuste de la famille des camélias (Camellia sinensis) qui fait des fleurs blanches de petite taille (voir photo page suivante).

forum sur cet article (pas de message)