Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  La Langue des Plantes >  Keskesavedir 4

Article publié le 26 avril 2014 et visité 2861 fois.
Et encore plus blanc !

Encore un jour gris, éclairons-le alors de la couleur la plus éclatante, la plus pure, la plus nuancée aussi : le blanc.

Un petit peu de remue-méninges pour commencer :

On pourrait faire la liste de tout ce qui est blanc et qui a permis aux botanistes de nommer les inflorescences blanches : on en retrouvera les racines dans les noms des fleurs en latin (lat.) et en grec (gr.)

- l’aube = alba (lat.)

- la neige=khion (gr.) et nivalis (lat.)

- le lait = gala (gr.)

- la perle= margarita (lat.)

- le blanc= leukos (gr.)

- l’argent=argyro (gr.)

- le candide= candidus (lat.)

- l’ivoire= ebur

- le crème (avec une nuance de jaune )= okros (ocros) gr)
jaune et si on ajoute leukos =jaune très pâle

- le blanc virginal= parthenios (gr.) et vestalis ou virginalis (lat.)

- le très blanc= za- (gr.) = au delà + leukos= blanc-> au-delà du blanc

Alors comment définiriez-vous la Salvia argentea ?
Blanc argenté, bien sûr.

Et l’Argyranthemum ?

( gr)arguros =argent et anthème= la fleur, célèbre marguerite.

Le Lilium candidum=le lys d’un blanc éclatant ou lys de la Madonne

La Primula chionantha= à fleurs blanches comme la neige (khion (gr.) =neige)

Le Galanthus nivalis (deux fois plus blanc ! Gala + nivalis soit lait et neige),
le Rhododendron niveum, le Cattleya vestalis, le Philadelphus virginalis, le Cotonoaster lacteus, l’Anaphalis margaritacea, le Tanacetum parthenium, tous sont blancs !

Un petit dernier : de quelle nuance de blanc est le Rhododendron zaleucum ?

On retrouve le symbolisme de ces fleurs dans les mythes et les tableaux :

Le lys naît du lait que Junon laisse couler de son sein jusqu’à terre lorsqu’elle allaite Hercule enfant ; il est aussi symbole de fécondité en raison de sa grande capacité à se reproduire.

Par un retournement habile de L’Eglise, il devient ensuite signe de chasteté et de pureté lié à la Vierge Marie et on le retrouve sur les représentations de l’Annonciation.

Le muguet devient souvent lui aussi un des attributs de la Vierge Marie.

(in « La nature et ses symboles  », Guide des arts, Hazan)

Carmel

forum sur cet article (pas de message)