Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Plantes et les jardins en littérature >  Le Merle, poème

Article publié le 28 février 2017 et visité 252 fois.

Le Merle

@ Un oiseau siffle dans les branches

Et sautille gai, plein d’espoir,

Sur les herbes, de givre blanches,

En bottes jaunes, en frac noir.

@ C’est un merle, chanteur crédule,

Ignorant du calendrier,

Qui rêve soleil et module

L’hymne d’avril en février.

@ Pourtant il vente, il pleut à verse ;

L’Arve jaunit le Rhène bleu,

Et le salon, tendu de perse,

Tient tous ses hètes près du feu.

@ Les monts sur l’épaule ont l’hermine,

Comme des magistrats siégeant

Leur blanc tribunal examine

Un cas d’hiver se prolongeant.

@ Lustrant son aile qu’il essuie,

L’oiseau persiste en sa chanson,

Malgré neige, brouillard et pluie,

Il croit à la jeune saison.

@ Il gronde l’aube paresseuse

De rester au lit si longtemps

Et, gourmandant la fleur frileuse,

Met en demeure le printemps.

@ Il voit le jour derrière l’ombre,

Tel un croyant, dans le saint lieu,

L’autel désert, sous la nef sombre,

Avec sa foi voit toujours Dieu.

@ A la nature il se confie,

Car son instinct pressent la loi.

Qui rit de ta philosophie,

Beau merle, est moins sage que toi !

Théophile GAUTIER (1811-1872) dans "Emaux & Camées"

Merci à Syl de nous avoir proposé ce poème.

forum sur cet article (pas de message)