Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Les Plantes et les jardins en littérature >  Le Mythe de la rose bleue

Article publié le 6 septembre 2015 et visité 516 fois.

Captivés par le rare, l’inusité, le déroutant, les humains espèrent toujours "décrocher la lune".

Pour un jardinier l’inaccessible étoile est par exemple d’arriver à obtenir la couleur inexistante d’une espèce florale : un iris rouge, une tulipe noire, une rose bleue, c’est à dire celle qu’il est théoriquement impossible de produire !

Notre grand Balzac, toujours à cours d’argent, mais riche de sa puissante imagination et de ses nombreuses lubies, a espéré un moment faire fortune par la culture des ananas... et la recherche d’une rose bleue !

Voici ce qu’écrit George Sand à son propos (Correspondance, Lettre à Maurice, 15 septembre 1840) :

" Balzac est venu dîner avant-hier. Il est tout à fait fou. Il a découvert la rose bleue pour laquelle les sociétés d’horticulture de Londres et de Belgique ont promis 500 mille francs de récompense. Il vendra en outre chaque graine cent sous et pour cette grande production botanique, il ne dépensera que 50 centimes."

Actuellement, malgré les manipulations génétiques, la vraie rose bleue est encore un rêve, le pigment nécessaire étant absent des roses. Ce mythe a traversé la littérature, les contes et les légendes.

Les quelques roses aux nuances bleutées sont en réalité violet parme : Rapsodie in blue, Charles de Gaulle, Veilchenblau...etc

En savoir plus

forum sur cet article (pas de message)