Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Les Savoir-faire du jardinier >  Les Petits Jardins de la Maternelle

Article publié le 27 mars 2010 et visité 2355 fois.
Un coup de "pouSSe" pour l’avenir

Je sais bien que dans l’enfance de tout le monde, il y eut un jardin, particulier ou public, ou du voisin.

Fernando Pessoa

La proposition : installer quatre petits jardins dans un bout de la cour de récréation des "moyens et grands de la maternelle", jusqu’à présent inutilisé, et seulement planté de petits buissons touffus et abandonnés, avec au milieu un grand pommier décoratif.

Ce "bout de cour" est entouré d’un grillage et il y a un portillon pour entrer.

Il y a deux classes et si on propose que deux enfants soient responsables d’un carré de 30 cm de cèté, ça fait combien de carrés ?

On a calculé puis recalculé et on est tombé juste ! Il y a même un carré pour chacune des deux institutrices (juste au milieu comme dans la chanson).

La maman de Caroline, une adhérente "Jardingues", a apporté trois palettes récupérées et préparées (merci au Papa de Caroline) et les grands de l’école d’à cèté ont coupé et apporté de belles branches d’osier .

Les jardiniers de la ville ont livré de la terre de jardin et même du broyat pour recouvrir les allées.

Première étape :

- Premier travail : choisir l’emplacement des jardins, tailler les buissons.

- Deuxième travail : créer le quatrième jardin avec les osiers : on plante des petits tuteurs et on tresse.

On prévoit des cannes de Provence ou des bambous pour diviser les carrés soit en 9 soit en 6.

Deuxième étape :

Pour que la terre ne soit pas directement en contact avec les racines de l’arbre et des buissons, on pose des cartons sur le sol . C’est le travail des enfants qui divisent les grand cartons pour les poser dans les carrés.
Puis ils mettent la terre dessus et tentent, mais c’est très difficile, d’étaler la terre avec de petits râteaux ; on rectifie creux et bosses, montagnes et plaines. On place les bâtons pour compartimenter les jardins.

Pour faire grimper les volubiles, on fabrique un cinquième cloisonnement à la verticale et des tipis de canne de Provence au milieu.

Et on plante ! Quelques plantes aromatiques : thym citron, persil, ciboulette,
des vivaces en fleurs ou en devenir : violettes, primevères, anthémis...
des graines de haricots d’Espagne, un framboisier...

Longue vie aux petits jardins qui deviendront des supports pédagogiques vivants et seront l’occasion de parler de la course du soleil, des besoins des végétaux, de l’eau... de la vie en somme. Vous rappelez-vous " Jack et le haricot magique", la patience et tout l’amour porté par le Petit Prince à sa rose ... ?

Carmel

forum sur cet article (2 messages)