Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Les Savoir-faire du jardinier >  Plantation des rosiers et entretien des arbres fruitiers

Article publié le 2 février 2008 et visité 2539 fois.
Conseils des jardiniers du Parc floral et de "Pierre"

Grand soleil et froid vif pour ce rendez-vous avec les jardiniers au Parc Floral : une petite assistance attentive, dont deux jardingues !

Quelques conseils préalables sur le choix des ROSIERS et leur plantation avant d’aller sur le terrain :

1) La terre :

Il faut tout d’abord l’analyser pour faire le bon choix de PORTE-GREFFE en fonction du PH : Si le sol est acide, il faut un multiflora, s’il est calcaire, un canina ou un laxa.

Les risques de chlorose et de maladies seront ainsi évités !

2) le sol :

Si vous mettez un rosier dans un emplacement qui a déjà "nourri" un rosier, il faut décaisser le sol sur 50 cm et remettre de la terre végétale. Au fond du trou, mettre du fumier de bovin (ou à défaut, du fumier sec) recouvert de terre. Il est également conseillé de mettre de la corne broyée (toujours mélangée à la terre et loin des racines pour éviter les brûlures), puis de la tourbe légère pour permettre aux jeunes radicelles de s’étaler .

3) le rosier :

Rafraîchir le point de greffe, tailler les branches au-dessus du collet ( à 10-12 cm au-dessus du point de greffe.) pour ne conserver que 3 ou 4 branches en "coupe " de telle sorte que le rosier soit aéré.

Rafraîchir les racines et les prâliner : tremper dans un mélange de boue et de fumier.

Le point de greffe doit toujours se situer à fleur de sol.

Pour terminer, arroser à plein goulot pour combler les poches d’air...

Et vous aurez de très beaux rosiers à condition de les NOURRIR suffisamment : on conseille deux apports de nourriture par an, en février-mars et en juin-juillet. Il faut quelquefois faire des apports en oligo-éléments : fer, soufre et cuivre.

Le rosier n’aime pas être bêché, dit Pierre Paris qui nous conseille le mulch : griffer un peu la terre sans casser les radicelles et mettre 5 à 10 cm de broyat ou mulch (ou BRF de bois blanc - pas de châtaignier ni de chêne, pas d’écorce de pin).

LES ARBRES FRUITIERS : Taille et entretien

- On ne verra ici que les arbres à pépins, puisque les arbres à noyaux doivent être taillés après la production des fruits.

Pour simplifier ( beaucoup !), on taille à trois yeux en suivant la charpente et en privilégiant un rameau à droite puis un rameau à gauche pour les arbres en espaliers.

Les outils doivent être propres et désinfectés avant et après chaque taille ! même chose pour les rosiers.

- On peut faire avec profit un entretien avec de la bouillie bordelaise (préférable dès que les feuilles sont tombées) et un traitement d’hiver
en février (attention, produit dangereux). Les produits "traitements d’hiver" et "traitement anti cochenilles" ont la même composition, alors n’en achetez qu’un (le traitement d’hiver est plus avantageux !)
Contre les maladies du pêcher, on peut planter de l’ail sauvage au pied de l’arbre !

Les jardiniers du Parc Floral font de la lutte "naturelle" contre les parasites et les maladies :
- les insectes auxiliaires sont bien protégés pour l’hiver sous des pots horticoles bourrés de paille disséminés au milieu des arbres et des rosiers,
- des pièges à phéromones, que les mâles leurrés s’évertuent à féconder, sont pendus dans les arbres...

Ce fut un bel après- midi studieux, qui s’est terminé par un vin chaud et des petits gâteaux au milieu des conversations judicieuses des jardiniers...

Le rosier en photo est "Jacques Cartier", rose ancienne photographiée dans les jardins de Chaumont en août 2007 (un parfum enivrant !).

forum sur cet article (pas de message)