Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Méli-mélo >  Portraits de jardiniers >  Une Aventure intérieure

Article publié le 12 octobre 2009 et visité 2233 fois.
" L’Ame jardinière", ouvrage de Catherine Laroze

La Bourse d’échanges, est un moment très chaleureux et très sympathique entre les jardingues. Le texte ci-après rappellera peut être à certains leurs émois face à l’immensité de la tâche : transformer un simple terrain en "Jardin".

" Un jardin ! Saurons-nous faire ?
Mais la pensée d’en savourer un jour les fruits, de jouir de ses douceurs et de ses mystères a eu raison de nos résistances - tant d’efforts, d’énergie, de temps - et de la raison elle-même : nous voulions un jardin !
En prenant possession des lieux, un sentiment d’inconnu mêlé d’une indéniable familiarité nous avait étreint. Alors que nous ignorions ce que nous allions faire, des gestes anciens, des comportements instinctifs se substituaient à notre volonté et, tandis que nous bâtissions un mur, soignions une plante ou travaillions la terre, c’étaient autant de mots d’une langue oubliée dont nous nous souvenions.

.../...

De jour en jour, de saison en saison, les liens s’approfondissaient, se densifiaient et, tandis que nous nous sentions chaque jour plus ferme et plus serein, le jardin s’épanouissait en nous et hors de nous. Les événements de notre vie, les joies comme les peines, se prolongeaient dans l’espace, l’imprégnant d’une atmosphère particulière ; les surprises quotidiennes du jardin trouvaient un écho dans notre intimité, l’un étant le témoin de l’autre, son miroir, l’ami le plus proche. Ces correspondances, ces passages étaient en train d’abolir les limites qui nous séparaient du monde extérieur, mais aussi de nous-même. Nous découvrions qu’à nous enraciner nous n’avions rien à perdre, qu’à nous incarner nous n’aliènerions pas notre âme et qu’à rêver c’était un monde d’une richesse infinie qui s’offrait à nous.

Si le temps passe, l’émerveillement reste..."

Extraits de "L’Ame jardinière" : ouvrage de Catherine Laroze - Edition Aubanel.

Michèle PdB

forum sur cet article (pas de message)