Les Jardingues
  Nous contacter

Sommaire :

ACCUEIL

Agenda

Comptes-rendus et informations

Bourse d’échanges

Les jardins des adhérents

Bonnes adresses

Fiches jardinage

Méli-mélo


Recherche libre :

Fiches jardinage >  Les Soucis du Jardinier >  La taupe, ennemie intime du jardinier ?

Article publié le 15 février 2017 et visité 2554 fois.
samedi 1er avril 2017
Venons-en enfin à bout !

Les taupes sont de charmantes petites bêtes à la fourrure soyeuse, dont on fourrait d’ailleurs autrefois les manteaux. Mais il faut bien avouer qu’elles occasionnent souvent de gros dégâts dans nos jardins : granulés anticoagulants, pièges coûteux ou autres fumigènes n’ont souvent d’autre finalité que de vider notre porte-monnaie...tandis que les taupes continuent à se moquer de nous en bouleversant parterres et pelouses avec leurs affreux monticules...

Or, les scientifiques viennent de découvrir un élément qui peut révolutionner notre approche du problème : les taupes détestent l’odeur du plastique et le fuient avec horreur...Grâce à cela, nous allons donc pouvoir nous débarrasser définitivement de ces encombrantes envahisseuses : finies les longues attentes au petit jour pour essayer d’en escargasser une !

Il suffit de hérisser notre jardin d’objets en plastique et nous sommes sûrs de ne plus jamais en voir la queue d’une ! Nains de jardin bon marché, vieux jouets au rebut, chaises de jardin décolorées, objets en tous genre qui auraient fini aux monstres, vont trouver une seconde jeunesse ! Il suffit de les enterrer légèrement pour que l’odeur détestable atteigne les narines des taupes et le tour est joué ! Plus aucune fouisseuse aux environs !

Nous pourrons enfin nous asseoir tranquilles le dimanche et contempler béatement notre petit domaine...

Nous n’y gagnerons pas en esthétique...mais en sérénité, sûrement !

POISSON D’AVRIL !

Ne perdons pas de vue que les taupes sont utiles dans la nature et que comme tous les animaux, elles participent à un équilibre, qu’il faut apprendre à respecter. Au lieu de passer des nuits blanches à inventer de nouveaux pièges, tolérez que de petites bêtes en fourrure vivent sous vos pieds et profitez de leurs bienfaits : elles avalent quelques vers, mais aussi un très grand nombre d’insectes déplaisants au potager. De plus, la terre des taupinières fine, aérée et débarassée des parasites, est une aubaine pour les semis et les potées. Recueillez donc soigneusement cette terre avant d’aplanir les monticules.

Voir aussi : Le garde-manger de la taupe

Sylvie

forum sur cet article (2 messages)